Achat de parts de SCPI à crédit : quel taux choisir ?

De nos jours, beaucoup d’investisseurs dans l’immobilier locatif choisissent de placer leurs fonds dans les SCPI dans l’expectative de diversifier leur patrimoine et se constituer des revenus additionnels pour mieux financer leurs besoins au quotidien et compléter leurs allocations de retraite. A partir des objectifs qu’ils se sont fixés, ils sont en mesure d’adapter et de performer leur stratégie d’acquisition en optant pour un mode de financement qu’ils considèrent à leur portée et en leur faveur.

Le financement par emprunt en l’occurrence est un moyen qui s’avère fort avantageux dans un contexte actuel de taux historiquement bas. Avec une valeur de l’ordre de 1,58% en septembre, il serait dommage de ne pas prendre la balle au bond et s’abstenir d’un bel effet de levier de crédit. D’ailleurs pour les mois à venir, les taux sont encore à l’avantage des investisseurs. Il suffit alors de faire le bon choix pour tirer profit au maximum de la situation.

L’achat à crédit : opportunité pour profiter de l’effet de levier

Acquérir des parts de SCPI à comptant est une bonne chose. C’est le moyen le plus simple pour accéder à la pierre-papier et cela procure des revenus complémentaires immédiatement encaissables. Mais il faut disposer de liquidités suffisantes pour faire une acquisition d’un seul coup.

En revanche, recourir à un emprunt offre la possibilité d’investir graduellement sans devoir compter sur un apport au départ élevé. La seule condition requise serait d’avoir une capacité d’emprunt approuvable pour pouvoir financer correctement son projet et éviter tout souci avec la banque lors du remboursement.

Seulement voilà, investir en SCPI à crédit est aujourd’hui une formidable opportunité pour les investisseurs qui souhaitent profiter de l’effet de levier. En ce temps où les conditions de financement n’ont jamais été aussi favorables, il est tout à fait possible d’investir avec un budget restreint et tabler en même temps sur des gains optimaux.

Taux de crédit faible et conditions de prêt attrayantes : les leviers de motivation de l’achat à crédit

Les performances des SCPI en 2017 sont au plus haut. Les chiffres présentés sur les 9 mois écoulés rapportent un rendement toujours élevé au regard d’autres placements privilégiés tels que le livret A et les fonds euros de l’assurance vie. Les revenus sont d’autant plus stables. C’est donc une source de motivation pour les investisseurs qui ont eu recours à l’emprunt. Car autant rappeler que les dividendes versés dans le cadre de l’investissement en SCPI permettent de régler partiellement ou totalement les mensualités et donc diminuer les efforts d’épargne. La marge ainsi dégagée vient pourvoir la rémunération globale de ces produits d’épargne.

D’un autre côté, les conditions de prêt sont toujours avantageuses. Les taux restent incroyablement bas malgré une très légère hausse de 0,30% enregistrée depuis le début de l’année.

En supposant qu’un épargnant qui ait contracté un prêt à un taux de 1,29 % sur 15 ans perçoit un revenu moyen de 4,65% (6,00% pour les meilleures SCPI du marché), la différence entre les deux valeurs laisse entrevoir un effet de levier assez considérable.

A quel taux donc emprunter pour acheter vos parts de SCPI?

Avant de donner un petit aperçu de ce que pourraient être les taux à l’approche de la fin 2017, il est essentiel de noter que ces indicateurs sont présentement à leur niveau le plus bas. En octobre, on enregistre une moyenne de 1,59% (reste inférieur mais en hausse par rapport au mois précédent).

Dans le détail, la baisse est constatée sur toutes les durées confondues. Sur 15 ans, le taux d’intérêt est à 1,29% (contre 1,33% en octobre 2016) et à 1,45% sur 20 ans (contre 1,46% un an plutôt). Il s’élève à 1,77% et 2,50% sur 25 ans et 30 ans (vs 1,81% et 2,65% en 2016). Dans l’ensemble, on observe un taux inférieur à 2% sur une durée allant de 7 ans à 25 ans.